Notre histoire

 

HistoireChronologieActivités

La Coordination internationale pour une culture de non-violence et de paix est une association de droit français, créée en juin 2003, sous le nom Coordination internationale pour la Décennie, afin de promouvoir la Décennie internationale de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde (2001-2010) proclamée par l’ONU en 1998.

images-2-acd5d

En 2011 la coordination change de nom pour désormais s’appelle la Coordination Internationale pour une Culture de Non-Violence et de Paix.

Elle a pour but de promouvoir : une culture de non-violence et de paix, en particulier une éducation sans violence et une éducation à la non-violence et à la paix au profit des enfants du monde, l’action des associations et organisations membres dans ce domaine (art. 2 de ses statuts)

Elle veut en particulier favoriser le passage d’une culture de la violence à une culture de la non-violence par l’introduction de l’éducation à la non-violence et à la paix dans l’enseignement et dans la société dans chaque pays. Ses membres sont des coordinations nationales pour la Décennie créées dans plusieurs pays et des organisations internationales œuvrant dans les domaines de la paix, de la non-violence et de la protection des enfants.

Elle est soutenue par un comité de parrainage de treize personnalités dont quatre lauréats du Prix Nobel de la Paix.

2014 Participation au Peace Event de Sarajevo.

.

2007 Lancement de la campagne pour une déclaration pour le droit des enfants à une éducation sans violence et à une éducation à la non-violence et à la paix.

.

2003 Création de la Coordination internationale pour la Décennie.

.

2001 Début de la Décennie pour la promotion d’une Décennie internationale de promotion d’une culture de la non-violence et de la paix, au profit des enfants du monde.

.

2000 Proclamée « Année internationale pour une culture de paix ». Plus de 75 millions de personnes dans le monde signent, à l’appel de l’UNESCO, le Manifeste 2000 pour une culture de la paix et de la non-violence. Le 20 novembre, l’Assemblée générale de l’ONU confie à l’UNESCO la coordination « des activités des organismes des Nations Unies visant à promouvoir une culture de la paix et d’assurer la liaison avec les autres organisations intéressées ».

1998 Leur appel est entendu. Le 10 novembre, l’Assemblée générale des Nations unies proclame les années 2001 à 2010 « Décennie internationale de promotion d’une culture de la non-violence et de la paix, au profit des enfants du monde » (Résolution A/RES/53/25). Partant du constat « qu’un préjudice et des souffrances énormes sont causés aux enfants par différentes formes de violence à chaque niveau des sociétés partout dans le monde » cette résolution appelle à « une transition vers une culture de la paix fondée sur les principes de liberté, justice, de démocratie, sur tous les droits de l’homme et sur la tolérance et la solidarité, une culture qui rejette la violence et s’emploie à prévenir les conflits en s’attaquant à leurs causes profondes pour résoudre les problèmes grâce au dialogue et à la négociation. » Cette transition vers une culture de la non-violence et de la paix devra s’appuyer prioritairement sur l’éducation et le développement d’un enseignement de la non-violence et de la paix à tous les niveaux des sociétés et particulièrement dans les établissements d’enseignement.

1997 Tous les Prix Nobel de la Paix adressent un appel solennel sans précédent à tous les Chefs d’Etat des pays membres des Nations Unies : Nous pouvons offrir de l’espoir , non seulement aux enfants du monde, mais à l’humanité toute entière, en commençant à créer, puis en construisant, une nouvelle Culture de la non-violence. L’initiative est venue de Pierre Marchand, fondateur de l’association Partage et représentant d’IFOR à l’Unesco, soutenu dès le début par les deux Prix Nobel de la paix Mairead Maguire et Adolfo Pérez Esquivel et par Federico Mayor, alors directeur général de l’Unesco.

Salons Internationaux

Les Salons des Initiatives de paix (trois éditions: en 2004, 2006 et 2008) avaient pour vocation de montrer comment la paix nous concerne tous. Ils entendaient valoriser des expériences et des projets qui incitent chacun à réfléchir sur son pouvoir de citoyen. Un large public était invité pour découvrir ces expériences visant à créer les conditions de paix – instauration; consolidation, restauration – et promouvant une culture de non-violence. Ils étaient l’occasion d’échanger sur les possibilités d’agir et de réfléchir sur son propre engagement en faveur de la paix.

Les thèmes abordés lors du salon tant par les exposants que les animations et les conférences étaient:
– la paix dans le monde (conflits armés, désarmement, négociations…)
– l’éducation à la paix, formation
– économie de paix, développement durable
– droits de l’Homme
– dialogue interculturel et interreligieux.

Les exposants étaient des associations, des organismes publics, des artistes, des groupes informels. De nombreuses animations intervenaient : expositions artistiques, concerts; spectacles; ateliers, conférences.

Participation au Peace Event de Sarajevo 2014

2014 marquait le centième anniversaire de l’assassinat de l’héritier du trône Austro-Hongrois à Sarajevo, un événement qui a précipité le monde dans la première guerre mondiale. Il y a 100 ans commençait alors un siècle marqué par deux guerres mondiales et par de multiples conflits régionaux, dont « la dernière guerre d’Europe » durant laquelle Sarajevo fut assiégé. Mais le XXe et le début du XXIe siècle ont aussi vu l’émergence mondiale d’activistes contre la violence et d’accomplissements en faveur de la paix, de la justice sociale, de la défense des Droits de l’homme et de la réconciliation des peuples, qui sont représentés par la Déclaration de la Décennie internationale pour une culture de non-violence et de paix (2001-2010) des Nations Unies.

Dans ce cadre, l’événement, tenu du 6 au 9 juin 2014, fut un lieu d’échanges et de rencontres entre tous les acteurs de paix et de non-violence et le public, qui permis de présenter les multiples dimensions de la culture de paix et de non-violence. De multiples activités devraient avoir lieu : évènements publics, actions de rue, animations dans les écoles, représentations artistiques, expositions, conférences, projection de films, etc…

Les principaux thèmes de l’évènement furent: la paix et la justice sociale, une culture de paix et non-violence, genre femmes et paix, réconciliation et questions de la gestion du passé, militarisme et alternatives.

Il fut organisé par un comité international dont la Coordination internationale pour une culture de non-violence et de paix, et un comité local.

Partenariats Grundtvig

Dans le cadre du programme européen Grundtvig qui vise à renforcer et améliorer la dimension européenne de l’éducation des adultes, la Coordination internationale a été partenaire du projet EXPECT : Expansion and Exchange of Practices in Education for Conflict Transformation (2009-2011). L’objectif du projet était de tester des modules de formation à la non-violence pour adultes, dans différents pays européens, afin d’être utilisé par la suite dans toute l’Europe. Les partenaires du projet concernaient différents organismes engagés dans les domaines de la non-violence et de la paix venant d’Autriche, d’Allemagne, d’Hongrie, des Pays-Bas, de la Belgique.

La Coordination internationale a aussi pris part dans le projet « 10 years of peace » de Grundtvig (2010-2011). Le projet visait à donner une image claire de l’efficacité des différentes activités menées dans le domaine de la non-violence et de la paix au sein de l’Europe durant la période de la Décennie. Les objectifs du projet étaient de partager les différentes approches de la non-violence et de l’éducation à la paix, de partager  le travail et la méthodologie de ces projets, de préparer et anticiper les plans pour entretenir la coopération des partenaires sur la durée. Le projet se voulait être un échange de points de vue, d’expériences et de réflexions pour lancer de nouvelles activités et de nouveaux événements pour promouvoir la culture et l’éducation à la non-violence et à la paix. Pour ce faire trois réunions se sont tenues, en Italie en Hongrie et en Autriche.


Traduire le site

ArabicBosnianChinese (Traditional)EnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanishTurkishXhosa

Que recherchez-vous?