Plan d’action 2014-2017

 

La Coordination internationale pour une culture de non-violence et de paix a été créée en 2003 pour promouvoir la Décennie de l’ONU en faveur de la culture de la non-violence et de la paix (2001-2010) et pour coordonner l’action de ses membres dans ce domaine. Elle a choisi comme axe principal de travail la promotion de l’éducation à la non-violence et à la paix et décidé de conduire une campagne internationale pour obtenir l’adoption d’une déclaration à l’UNESCO sur les droits des enfants à une éducation sans violence et à une éducation à la non violence et à la paix. En 2011, elle a pris son nom actuel et confirmé ses axes de travail.

1 – La vision de la Coordination internationale

La Coordination internationale est un réseau d’organisations internationales et de Coordinations nationales engagées dans la promotion d’une culture de non-violence et de paix. Elle souhaite en particulier promouvoir une éducation sans violence et une éducation à la non-violence et à la paix au profit des enfants du monde. Les principes qui guident son action sont présentés dans sa charte éthique.

2 – Les objectifs de la Coordination internationale

  • Obtenir la reconnaissance internationale des droits des enfants à une éducation sans violence et à une éducation à la non-violence et à la paix à travers l’adoption d’une déclaration en vue d’une convention sur ce thème à l’UNESCO.
  • Permettre l’échange entre ses membres d’informations, d’expériences et de bonnes pratiques sur la culture de non-violece et de paix avec une attention particulière portée à l’éducation à la non-violence et à la paix.
  • Renforcer les capacités de chacun de ses membres à promouvoir les différents aspects de la culture de non-violence et de paix.
  • Capitaliser et de valoriser les expériences de ses membres dans ce domaine en vue d’en multiplier les effets.

3 – Les actions à mettre en œuvre par la Coordination

  • Poursuivre son élargissement pour renforcer sa représentativité internationale et renforcer la crédibilité de son action.
  • Poursuivre sa Campagne internationale en faveur de la reconnaissance du droit des enfants à une éducation sans violence et à une éducation à la non-violence et à la paix.
  • Développer sa stratégie de communication et les possibilités d’échange d’expériences entre ses membres sur la culture de non-violence et de paix.
  • Recueillir les expériences de ses membres dans le domaine de l’éducation sans violence et de l’éducation à la non violence et à la paix.
  • Organiser, dans la mesure de ses moyens, des rencontres entre ses membres sur la culture de non-violence et de paix.
  • Participer à des projets d’échange, de partenariat et de coopération internationaux sur la non-violence et à la paix.
  • Accompagner et soutenir les expériences locales et nationales de ses membres dans le domaine concerné.
  • Maintenir un secrétariat international opérationnel.

4 – Les activités pour la période 2014-2017

  • Aider au développement de ses coordinations nationales et à la création de nouvelles coordinations nationales.
  • Chercher à renforcer la coopération entre ses associations membres et avec d’autres associations de la société civile dans des régions du monde où sa collaboration est sollcitée, comme par exemple la région africaine des Grands Lacs.
  • Poursuivre, dans le cadre de sa Campagne internationale, sa stratégie de lobbying auprès des délégations des Etats membres et des organes dirigeants de l’UNESCO pour obtenir l’adoption de sa Proposition de déclaration par la Conférence générale de l’UNESCO.
  • Rechercher le soutien d’ONGs et de personnalités politiques de tous les pays à sa Campagne internationale.
  • Participer à la Décennie de l’ONU sur le rapprochement des cultures (2013-2022).
  • Entretenir des relations avec l’UNESCO et d’autres organisations régionales ou spécifiques.
  • Célébrer et appeller ses membres à célébrer la Journée Internationale de la Paix (21 septembre) et la Journée de la non-violence (2 octobre).
  • Maintenir et développer son site Internet, sa présence sur les réseaux sociaux (Facebook) et la diffusion de son Bulletin électronique d’information.
  • Mettre ses outils de communication au service de l’échange d’informations, de projets et d’idées entre ses membres dans le domaine de l’éducation à la paix et à la non-violence.
  • Participer à l’organisation de projets internationaux (mondiaux ou régionaux, comme le Peace Event Sarajevo 2014 ou les partenariats européens Grundtvig.
  • Soutenir les initiatives de ses membres conformément à ses objectifs.
  • Engager une action de recherche de fonds pour la réalisation de ses objectifs.

5 – L’engagement des organisations membres de la Coordination internationale

Chaque association et coordination membre renforcera sa participation à la vie de la Coordination et fournira, notamment, des informations régulières sur ses activités et celles de ses membres ou branches dans le domaine de l’éducation à la non-violence et à la paix. La désignation d’un « référent Coordination » au sein de chaque organisation membre facilitera cette communication avec le secrétariat international. Les membres de la Coordination internationale s’engagent à soutenir et à promouvoir la Campagne internationale en faveur du droit des enfants à une éducation non-violente. Ils s’engagent en outre à mobiliser leur réseau (associations, personnalités politiques, membres d’organisations intergouvernementales…) en vue de l’adoption de la Proposition de déclaration lors de la Conférence générale de l’UNESCO. Chaque association et coordination membre désignera un référent pour la Campagne internationale.

Adopté par le Conseil d’administration en novembre 2013
Soumis à l’Assemblée générale le Juin 2014


Traduire le site

ArabicBosnianChinese (Traditional)EnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanishTurkishXhosa

Que recherchez-vous?