Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

[en] [fr]

 
Statistiques du site
Visites :
203 visiteur(s) connecté(s)
104 visiteurs par jour
112339 visiteurs depuis le début
Publication :
253 Articles
68 Brèves
0 Sites référencés

Lutte contre l’intimidation dans les écoles. (Canada)

9 avril 2013
par secretariat

Pour trouver des manières pour lutter contre l’intimidation dans les écoles, le Ministère de l’Éducation, des Loisirs et des Sports du Canada a accordé un million de dollars sur 5 ans à une chaire de recherche de l’Université Laval.


Dans le but d’améliorer la lutte contre l’intimidation à l’école, la chaire de recherche de l’Université Laval qui se penche sur cette thématique va recevoir un million de dollars sur 5 ans de la part du Ministère de l’Education, des Loisirs et des Sports du Canada.

"Dépister et venir en aide"

La chaire de recherche est dirigée par Claire Beaumont, professeure spécialisée dans l’intimidation à l’école. Avec son équipe de chercheurs, elle a pour mission d’enrichir les connaissances en matière de violence dans les écoles et les établissement supérieurs, d’en faire bénéficier les intervenants sur le terrain et d’assurer une relève scientifique.

« Ce qui est vraiment important, c’est de considérer ceux qui le vivent à répétition, qui souffrent, qui sont démunis, qui savent pas quoi faire. Ceux qui savent que s’ils retournent à l’école le lendemain, ça va encore arriver. Alors c’est vraiment ces élèves-là qu’il faut cibler et qu’il faut dépister pour leur venir en aide », explique Claire Beaumont.

Les formes de l’intimidation à l’école

Selon l’association Bullying Canada, l’intimidation à l’école toucherait 10% des enfants et peut prendre diverses formes :

- Intimidation verbale - insultes, sarcasme, taquinerie, rumeurs, menaces, références négatives à la culture, l’ethnicité, la race, la religion, le genre ou l’orientation sexuelle d’une personne, et les commentaires sexuels indésirables.

- Intimidation sociale – menacer une personne en groupe, en faire un bouc émissaire, exclure la personne du groupe, humilier une personne par des gestes publics ou des graffitis destinés à l’abaisser.

- Intimidation physique – frapper, pousser du doigt, pincer, poursuivre, bousculer, forcer une personne, détruire ou voler ses biens, la toucher sexuellement de façon indésirable.

- Intimidation en ligne – utiliser l’Internet ou la messagerie texte pour intimider ou déprécier une personne, se moquer d’elle ou encore faire circuler des rumeurs à son sujet.

Identifier les gestes de violence

Près de 300 écoles primaires et secondaires du Québec participent à cette étude. Le personnel, les élèves, la direction et les parents aideront de manière anonyme à identifier les gestes de violence et d’intimidation dans leur école.

« On ne parle pas seulement du thème de l’intimidation. On parle vraiment de tous les types de violence, de mineure à majeure, qui peuvent se produire entre élèves, de la part des élèves envers les enseignants et le personnel scolaire et entre adultes. On fait vraiment un grand bilan de tout ça", conclue Claire Beaumont.


calle

calle